Catégorie : Blog

7 marches pour attirer la richesse dans votre vie

La chose primordiale a savoir pour gagner de l’argent, c’est que pour avoir de la richesse dans sa
banque, il faut d’abord avoir de la richesse dans sa tête.

Si vous désirez gagner de l’argent, vous devez pensez et croire que vous aller réellement gagner cette
argent.
La richesse est un état d’esprit, vos pensées dirigent vos actions et détermineront vos résultats futurs.

1 : Chasser les idées négatives sur l’argent :

Faites attention à ce que vous penser, ne ressentez pas de jalousie en vers les gens riches, ne pensez
pas que les riches sont de mauvaises personnes, si vous avez ce genre de pensées dans votre tête,
vous créer des blocages dans votre esprit et vous ne gagnerez jamais beaucoup d”argent.

2 : la puissance de la gratitude :

Vous devez vous concentrer sur l’abondance, chaque soir, noter dans un carnet cinq choses que vous
êtes reconnaissant de posséder dans votre vie.
Pendant quelques minutes, fermez les yeux, ressentez et apprécier l’abondance que vous possédez
déjà dans votre vie, même s’il s’agit de petites choses.

3 : Supprimer les idées négatives et peurs programmées :

Arrêtez de pensez que vous êtes incapable de gagner beaucoup d’argent ou que vous risquez de perdre
le peu que vous posséder.
Il est peut être judicieux de revoir les enseignements sur l’argent que vous avez reçu quand vous étiez
jeune, si vos parents ne sont pas riches, ils n’ont pas pu vous donner l’éducation financière qui vous
permettra d’atteindre vos objectifs..

4 : Choisissez un modèle a suivre :

Trouver une personne qui a démarré à partir de rien et qui a gagner des millions en quelques année,
inspirez vous de cette personne et suivez son exemple, regardez l’exemple de cet homme qui à réussit

de lui-même et à gagner énormément d’argent: Anthony NEVO

5 : Passez à l’action ! :

Il ne faut pas seulement rêver, désirer obtenir plus d’argent, il faut passer à l’action immédiatement.
Mettez en place des objectifs, fixez vous des buts et mettez en place des actions qui vont vous
permettre d’avoir des actifs et ainsi augmenter en continu votre capital.
Supprimer le plus vite possible vos crédits, évitez les crédits pour des produits inutiles, faites seulement
des crédits pour obtenir des actifs qui vont vous faire gagner de l’argent.

6 : Le piège de la réussite :

Attention, lorsque vous commencez à gagner beaucoup d’argent, ne vous laisser pas gagné par la fièvre
acheteuse, avec notre société de consommation, il est facile de se faire piégé, investissez vos nouveaux
gains dans des actifs qui vont vous enrichir et vous permettrons de le rester!

7 : Le développement personnel :

Pour réussir à gagner plus d’argent, avoir plus de réussite dans sa vie, demande aussi d’enrichir son
esprit et de s’améliorer en continu.
Il faut savoir faire son introspection personnel , reconnaître les défauts que nous avons et avec le
développement personnel, apprendre à diminuer ces défauts et aussi améliorer les qualités que nous
possédant déjà.
Sans développement personnel, il y a peu de chance de changer de vie et de devenir plus
riche.

Pour finir :

Ne vous laisser pas piéger par la surconsommation, achetez ce qui vous permet de vivre correctement
sans excès.
Beaucoup de gens pensent que d’avoir beaucoup de possessions les fera se sentir mieux, c’est
rarement le cas, cela fonctionne sur le cour terme, mais cela ne dure jamais.
Utiliser l’argent pour donner du bonheur aux êtres que vous aimer et assurer leur sécurité.

Et n’oubliez pas que la plus grande des richesses, c’est la famille et les amis qui partagent notre vie.

Qu’est-ce que le survivalisme et comment se préparer

Survivalisme : bien s’y préparer grâce aux livres

L’avenir est très incertain. Géopolitique, environnement, économie…les menaces qui se profilent sont nombreuses. Si nous espérons tous qu’un effondrement n’arrivera pas, mieux vaut toutefois s’y préparer. Les survivalistes francophones les plus célèbres ont pour noms Vol West et Piero San Giorgio ; ils ont respectivement 67 K et 45,7 K abonnés sur Youtube ! C’est la preuve que de plus en plus de personnes sont inquiètent et se préparent à effondrement.

Que faire pour survivre échapper au chaos,au pire qui pourrait arriver ? Quelles mesures prendre ?

Des conseils sur ce sujet sont disponibles sur livresalire.net

Constituer sa Base Autonome Durable (BAD)

Le survivalisme démarre par la capacité à vivre de manière autonome. Se constituer une base autonome durable (BAD) permet de vivre en auto-suffisance. La BAD doit être suffisamment fournie pour limiter les manques et durer le plus longtemps possible, idéalement jusqu’à avoir pu apprivoiser suffisamment son nouvel environnement pour savoir en tirer parti.

La BAD revient donc à stocker divers éléments indispensables à la survie. Des guides sur le survivalisme aident à un bien préparer sa BAD, avec une check-list pour ne rien oublier mais aussi pour se concentrer sur l’essentiel, en évitant de réunir des choses inutiles et superflues, encombrantes, et qui pourraient même entraver votre survie. Car si certains éléments sont évidents, comme les denrées alimentaires et l’eau potable ou encore des outils par exemple, d’autres le sont moins. Et pourtant, ils pourraient bien vous sauver la vie.

Etre résilient face aux chaos

Si se constituer une BAD est indispensable, cela ne suffit pas. Tout d’abord parce que le stock s’amenuisera rapidement. Ensuite, parce que l’impact psychologique pourrait être grand. Aussi est-il essentiel d’acquérir une forme de résilience face aux événements qui surviennent. Savoir réagir face à ces bouleversements est un moyen de diminuer son stress et son appréhension. Le moment venu, cela permet de garder les idées claires pour pouvoir faire face et réagir de manière appropriée, au bon moment.

Pouvoir être résilient face à des événements d’une ampleur telle qu’ils mèneraient au chaos n’est pas quelque chose d’inné. Il est nécessaire de se préparer psychologiquement en se documentant sur les événements probables, pour les comprendre afin de mieux les gérer et savoir comment réagir.

Qu’il s’agisse de faire face à des scènes de violence, à des pénuries, ou à quelle qu’autre situation inhabituelle, il est important d’envisager préalablement cette éventualité.

Les livres sur le thème du survivalisme recensent les phénomènes qui peuvent survenir sur un plan social, économique, environnemental, sanitaire… Toutes les éventualités sont envisagées, ainsi que les solutions pour y faire face efficacement.

Savoir être créatif avec ce que l’on a à disposition

La survie demande aussi de savoir faire avec ce que l’on trouve. Il est nécessaire de faire preuve de débrouillardise, que cela soit pour purifier de l’eau, pour se nourrir ou encore fabriquer des outils.

Avec un minimum de connaissances, il est possible de trouver dans la nature tous les éléments indispensables à ses besoins. Des guides de survie apprennent à reconnaître et à bien utiliser les éléments comestibles et utiles dans un milieu sauvage.

Consulter des ouvrages tels que les 5 livres sur le survivalisme conseillés sur livresalire est vivement recommandé pour bien se préparer au risque de grande catastrophe. C’est que la survie concerne de nombreuses thématiques. Les livres permettent, pour chacune d’elles, d’acquérir les connaissances et les compétences qui seront mobilisées en cas de chaos avéré.

Comment choisir une antenne TV intérieure ?

Choisir une antenne TV d’intérieur nécessite beaucoup d’attention. Et croyez-le, le design n’est pas le critère le plus important même s’il est toujours idéal d’avoir de belles finitions. En tout cas, si vous n’avez pas une prise TV et que vous souhaitez recevoir des chaînes TV sur votre télévision, voici tout ce dont vous devez savoir à ce sujet.

  • Les différents types d’antennes
  • La puissance de l’amplificateur de signal
  • La longueur du câblage
  • Le support HDTV

Comment choisir une antenne TV intérieure ?

Les différents types d’antennes

Au cas où vous ne le saurez pas, il existe différents types d’antennes TV intérieures sur le marché. Il y a notamment les antennes VHF, UHF et TNT. Mais quelles sont les différences ? Je vais vous expliquer cela tout de suite.

Les termes, VHF, UHF, TNT et même FM (pour les radios) désignent les ondes que peut recevoir l’antenne en question. Mais puisqu’on parle ici d’antenne TV intérieure, nous allons laisser de côté l’onde FM. Alors, quelle est la différence entre VHF, UHF et TNT ? Explication :

Les ondes VHF et UHF (Very High Frequency et Ultra High Frequency respectivement) sont des ondes digitales. Ce sont les anciennes fréquences utilisées par les chaînes TV au début de la démocratisation des petits écrans. Cependant, elles ont rapidement été remplacées par d’autres technologies à cause de leur manque de performance et notamment du manque de clarté des images. D’où le passage au TNT. Toutefois, il existe toujours des antennes TV VHF/UHF sur le marché aujourd’hui.

La TNT ou Télévision Numérique Terrestre a donc remplacé la VHF et l’UHF. Cette technologie est utilisée par toutes les chaînes TV françaises et dans la plupart des pays du monde entier. La TNT offre de nombreux avantages, notamment la qualité de réception, la clarté de l’image et l’absence de parasite. C’est donc le meilleur choix à faire si vous habitez en France. Aujourd’hui toutefois, il existe des antennes compatibles avec la TNT, la VHF, l’UHF et le FM.

La puissance de l’amplificateur de signal

Ce qu’il faut aussi savoir concernant les antennes TV intérieures c’est qu’elles doivent embarquer un amplificateur de signal. Sans quoi, le signal sera trop faible et vous n’aurez pas accès à toutes les chaînes. Ainsi donc, l’idéal serait toujours de choisir l’antenne embarquant l’amplificateur le plus puissant. Cette puissance étant représenté par un chiffre suivi de l’unité Milles.

La longueur du câblage

Comme vous vous en doutiez, il faudrait bien un câble pour relier l’antenne à votre télévision. Et la longueur de ce câble est aussi un critère à ne pas prendre à la légère lors du choix d’une antenne TV d’intérieur. Le fait est que les antennes doivent souvent être placées près d’une ouverture (fenêtre) pour avoir une bonne réception. Il vous faudra donc un câble assez long pour pouvoir combler la distance entre votre poste de télévision et votre antenne.

Pour ma part, ma télévision se trouvait tout près de la fenêtre. Ainsi, un câble de 2 mètres était largement suffisant dans mon cas. Mais si votre télévision se trouve un peu plus loin d’une ouverture, il vous faudra un câblage un peu plus long. L’idéal serait de mesurer la distance entre votre TV et la fenêtre la plus près avant de choisir votre antenne d’intérieur.

Le support HDTV

Aujourd’hui, la plupart des chaînes françaises diffusent des images en HD (Haute Définition). Ainsi, les images sont plus claires de façon à y voir tous les détails. Cependant, pour pouvoir profiter de cette bonne qualité d’image, encore faut-il avoir une antenne compatible. D’où la question du HDTV.

Aujourd’hui en effet, il existe sur le marché des antennes TV intérieures certifiées HDTV. Cette certification affirme que l’antenne en question est bien capable de recevoir des images en HD, ce qui ne présente que des avantages. Raison pour laquelle je vous conseille vivement de choisir des antennes compatibles HDTV. Dans le cas contraire, vous n’allez pas pouvoir vivre la même expérience que vos voisins.

Voilà donc tous les points à prendre en compte lors du choix d’une antenne TV intérieur. Ce sont les critères principaux, mais d’autres points peuvent encore y être ajoutés. Il y a par exemple la question du design, qui n’influencera certainement pas la performance du produit, mais qui peut beaucoup aider pour affiner encore plus le choix. Enfin, il ne vous restera plus qu’à définir votre budget et vous tomberez inévitablement sur le modèle d’antenne TV intérieure qu’il vous faut.

Bonjour tout le monde !

Il est temps pour vidéo-presse de passer à l’ère du numérique.

Vidéo-presse.com est un magazine en ligne libre d’accès et actuellement en cours de restructuration. Vidéo-presse met en avant les bons plans, c’est l’encyclopédie des bons guides d’achats sur internet car pas tous ne se valent, loin de là.

Prochainement disponible

Comment choisir votre trottinette électrique ?

Ludiques, pratiques et à la pointe des tendances, les trottinettes électriques connaissent un succès
de plus en plus croissant. Il est vrai qu’elles sont peu encombrantes et permettent de parcourir
rapidement une courte distance sans se fatiguer. Il est donc logique que de nombreuses personnes
souhaitent en acquérir une.

Vous êtes tenté par l’achat d’une trottinette électrique mais n’avez aucune idée du modèle qu’il vous
faut. Il existe des sites spécialisés comme ma-trottinette-electrique.fr qui pourront vous
aider. En attendant, voici quelques idées des critères à retenir pour trouver le modèle qui vous
convient.

Le type de trottinette, son poids et ses dimensions

Avant de regarder en détail les différents critères pour choisir votre trottinette électrique, vous
devez d’abord bien définir vos besoins. Ainsi, si vous recherchez la trottinette qui vous permettra de
faire de longues balades, il est de ne pas trop vous focaliser sur le poids de l’engin conseillé et de
privilégier son autonomie et le confort qu’il vous offre. En revanche, si vous avez besoin d’une
trottinette électrique pour gagner du temps pendant le trajet entre la gare et votre lieu de travail, il
vous faut donc un modèle facile à plier et à emporter dans les transports en commun.

Ensuite, vous devez regarder de près le poids de votre trottinette électrique. Normalement, on peut
distinguer 3 catégories. D’un côté, vous avez les modèles à batteries lithium qui pèsent entre 10 et
14 kg. Comme ils sont assez légers, ils peuvent donc être transportés facilement. En outre, il y a les e-
trott lithium dont le poids varie entre 15 et 20 kg.

Généralement, ils sont équipés de roues 10
pouces, ce qui leur offre un avantage certain en termes de confort et d’autonomie. De l’autre côté,
vous avez les trottinettes type SXT à batteries de plomb qui pèsent plus de 30 kg. Leur avantage se
situe au niveau des prix.

Par ailleurs, il est important de porter une attention particulière à la hauteur
du guidon et aux dimensions du plateau de votre trottinette électrique. Car pour votre confort, il est
indispensable que vous puissiez mettre vos deux pieds sur le plateau sans être gêné. Ainsi, il est
conseillé d’opter pour l’e-trott dont le guidon possède une hauteur de 75 à 99 centimètres afin de ne
pas être obligé de se plier en deux pour poser ses mains sur le guidon.

Les autres critères fondamentaux

L’autonomie fait partie des principaux critères pour choisir votre trottinette électrique.
Généralement, un modèle adulte de bonne qualité possède une autonomie d’environ 20 kilomètres.

Il est par conséquent déconseillé d’opter pour une e-trott avec une batterie au plomb, car celle-ci
offre une autonomie moindre tout en ayant une plus courte durée de vie. En revanche, les modèles
avec une batterie lithium représentent l’idéal. La plupart du temps, il faut 2 à 5 heures pour atteindre
la pleine charge de la batterie. Il convient de souligner que l’autonomie dépend non seulement de la
batterie, mais également du poids de l’utilisateur, de la vitesse, du type de terrain, voire de la
température.

Vous devez également porter votre attention sur la puissance du moteur. Si vous avez besoin d’une
trottinette rapide, une puissance de 250 W pourrait ne pas suffire. Optez plutôt pour une puissance
de 350 W ou de 500 W qui vous offre un bon compromis puissance/autonomie. Sachez que, pour
une utilisation urbaine, une vitesse de 25 km/h peut largement suffire. Ensuite, il est conseillé sur le
type de roues qui peuvent être pleines ou gonflables. Ces dernières offrent davantage de confort par

rapport aux premières, notamment si vous roulez sur des routes de mauvaise qualité. Mais il est
possible que vous soyez victime d’une crevaison. Pour trouver un bon compromis, pourquoi ne pas
opter pour une e-trott avec une roue gonflable à l’avant et une roue pleine à l’arrière ? En ce qui
concerne la dimension des roues, un diamètre de 8 pouces soit 20 centimètres environ vous offrira
un bon confort. Enfin, vous pouvez vérifier la présence d’équipements comme les freins à disque à
l’avant et à l’arrière, l’éclairage, la béquille, un afficheur, une sonnette, etc.